Qu'est-ce que l'Open Source ?
Définition, avantages et inconvénients de l'Open Source.

De plus en plus d’utilisateurs et entreprises se tournent vers des solutions Open Source en raison de leurs  nombreux avantages.

Que ce soit les utilisateurs individuels, les entreprises, les organismes, les écoles et les gouvernements, l’intérêt pour les technologies libres et ouvertes est en pleine expansion.

Dans cet article, nous allons explorer ce qu’est un logiciel Open Source, pourquoi ils suscitent tant d’intérêt, et quels sont les enjeux, les avantages de ces solutions et l’intérêt de privilégier l’utilisation d’une solution ouverte à une solution fermée.

        C’est quoi un logiciel Open Source?

        Un logiciel Open Source est un type de logiciel dont la licence permet à tout le monde d'accéder au code source, de le modifier et, dans certains cas, de le distribuer librement.

        Le fait qu’un logiciel rende son code Open Source vous permet de comprendre son fonctionnement ligne par ligne, car le code du logiciel est public. C’est totalement transparent.

        Grâce à cette ouverture, vous avez la liberté de contribuer en proposant des modifications, des améliorations ou même effectuer des tests. Vous avez également la liberté de choisir la version du logiciel que vous souhaitez utiliser.

        Le code, c’est littéralement la recette de cuisine qui dit quoi faire précisément à un ordinateur pour que le logiciel fonctionne.

        La lecture de code n’est pas une tâche simple, des outils de génération de texte par intelligence artificielle, comme Konvergo AI, peuvent traduire et formuler du code dans vos mots, afin que vous puissiez comprendre le fonctionnement d’un logiciel sans pour autant être un développeur expérimenté.



        👀 Vous imaginez peut-être déjà certains avantages de l'Open Source.

        Les logiciels Open Source les plus populaires

        Il existe un tas de technologies Open Source que l'on utilise au quotidien ou dont le nom nous est familier. Voici un échantillon des logiciels ouverts qui ont séduit les entreprises et les utilisateurs:

        - Les navigateurs web Mozilla Firefox, Brave et Chromium
        - Les systèmes d'exploitation (OS) Android et Linux
        - Le client de messagerie Mozilla Thunderbird 
        - Le logiciel de gestion intégrée (ERP) Odoo
        - Le constructeur de sites web Wordpress
        - Le logiciel de modélisation 3D Blender

        Les 6 principaux avantages du logiciel Open Source


        1. La transparence

        Le code source est ouvert à l'audit (examen complet). Tous les utilisateurs peuvent facilement repérer des vulnérabilités et erreurs dans le code. Cela permet aux développeurs et contributeurs de corriger rapidement un problème et de fournir une version optimisée du logiciel.

        2. La communauté

        De nombreux développeurs et contributeurs internationaux peuvent travailler simultanément sur le code source, entraînant une intégration rapide de fonctionnalités, des mises à jour régulières et un meilleur contrôle global du logiciel.

        Saviez-vous que la communauté Open Source rassemble plus de 95 millions de contributeurs? 💡 

        3. La confiance

        Savoir  comment un logiciel fonctionne augmente la  confiance en sa fiabilité et son intégrité. Pour les entreprises, c’est un atout majeur lorsqu’il s’agit d’intégrer des données confidentielles, en ayant l’assurance que rien ne soit caché.

        4. L'autonomie

        Vous avez le choix. Le logiciel peut être hébergé sur le serveur que vous choisissez. Vos données peuvent être hébergées sur une base de donnée que vous avez choisi. Par exemple, des bases de données Open Source comme PostgreSQL ou MongoDB.

        Vous gardez le contrôle sur votre avenir, vous êtes indépendants et vous ne subissez pas les décisions des éditeurs du logiciel propriétaires. 

        5. L'évolution

        Les utilisateurs peuvent proposer des modifications et des améliorations au code source, ce qui peut entraîner une innovation plus rapide et plus créative. Ils peuvent également partager des retours d’expériences, leurs connaissances et leur expertise pour aider à résoudre des problèmes complexes ou à développer de nouvelles fonctionnalités.

        6. La compatibilité

        L’accès  à la structure et aux composantes du logiciel, simplifie l’intégration avec d’autres systèmes. Il n’y a pas de limite à l'utilisation des API. 

        On retrouve derrière ces avantages, des valeurs communes chez les utilisateurs, contributeurs et entreprises du monde Open Source, comme chez Numigi avec nos 4 valeurs fondamentales.

        Au-delà de l’aspect technique du  logiciel, c’est aussi une approche pour encore mieux répondre à certains besoins spécifiques des entreprises.

        De nombreux avantages certes, mais qu’en est-il des inconvénients des solutions Open Source ? 👇



        Les inconvénients du logiciel Open Source

        Sélectionner les bons logiciels selon des critères précis est primordial pour s'en sortir sans inconvénients.

        100% ouvert ne veut pas dire 100% fonctionnel

        Bien que le code soit accessible et visible à tous, des failles et des bugs peuvent se trouver dans le code. Il ne faut pas faire d'amalgames : l'accès au code n'assure pas forcément une sécurité totale ou une exemption de problèmes techniques et erreurs.

        La formation et la documentation

        Certains logiciels, propose une documentation maigre et parfois manquante. Une formation peut parfois s'avérer indispensable. Aussi, il est important d'évaluer le réseau de partenaires locaux pour être en mesure d'avoir un accompagnement local. Certaines solutions ou processus métiers sont contraints à un contexte régional ou une réglementation légale et fiscale.

        Les idées reçues et la réputation

        Certaines entreprises ou utilisateurs moins sensibles aux technologies Open Source peuvent se fonder un avis sur des fausses croyances. L'idée reçue la plus commune reste que les solutions propriétaires sont plus dignes de confiance que les solutions ouvertes.

        -> Une idée paradoxale puisqu'une solution propriétaire garde secret son code et ne propose pas à l'utilisateur de contrôler et personnaliser le logiciel. 

        Connaître et maîtriser les licences

        Bien que la plupart des licences Open Source soient sans contreparties, elles peuvent imposer des obligations légales aux utilisateurs, telles que la distribution de leur propre code source si elles modifient le logiciel Open Source. Les utilisateurs doivent lire attentivement les licences et s'assurer qu'ils sont en mesure de se conformer à leurs termes. 

        Les 3 licences les plus communes du logiciel Open Source


        Quand on parle de logiciels Open Source, il existe différentes licences qui dictent ce que vous pouvez faire avec le code. Chaque licence a ses propres règles et offre différents niveaux de liberté. Pour vous aider, voici un coup d’œil aux trois licences les plus populaires que vous rencontrerez souvent.

        1. Licence MIT

        Une licence très permissive qui permet aux utilisateurs de faire ce qu'ils veulent du code source, y compris une utilisation commerciale, la modification et la distribution sans obligation de partager leurs modifications ou de fournir une licence similaire pour leur propre travail.

        2. Licence Apache

        Également permissive, la licence Apache permet aux utilisateurs d’en faire une utilisation commerciale. Toutefois, elle exige que les utilisateurs incluent une copie de la licence dans toutes les distributions du logiciel et attribuent le crédit aux auteurs originaux.

        3. Licence GNU GPL (General Public License)

        Moins  permissive que les licences précédentes, la GPL exige que toute modification ou distribution du code source soit également publiée sous la même licence GPL. Elle est souvent utilisée pour les projets Open Source qui visent à promouvoir la liberté et l’équité dans le développement de logiciels.

        Il existe d'autres licences Open Source, chacune avec ses propres termes et conditions. Les trois mentionnées ici sont parmi les plus courantes et les plus utilisées dans le monde du développement Open Source.

        Nous avons listées toutes les licences Open Source existantes et leurs permissions.

        Les 3 différents types de logiciels


        Il existe plusieurs types de logiciels, chacun avec ses propres caractéristiques et usages. Voici 3 grands types de logiciels, en passant des programmes propriétaires aux logiciels commerciaux et gratuits.


        1. Les logiciels propriétaires

        Dans ce modèle, le code de la solution est privé et fermé, d’où son nom : propriétaire. C’est l’inverse d’une solution au code libre et ouvert (Open Source).

        Un logiciel propriétaire conserve tous les droits d’auteur sur le code source et ne le rend pas disponible pour modification ou distribution publique.

        Le développeur ou l'entreprise créent ces logiciels dans leur propre intérêt, sans intention de les distribuer librement ou de les modifier par d’autres développeurs.

        Les entreprises choisissant cette approche ont pour objectif de garder leur code source secret pour protéger leurs intérêts commerciaux et maintenir un avantage concurrentiel.

        Ces logiciels peuvent être parfois gratuits, mais sont souvent vendus sous forme de licences d'utilisation, avec des frais initiaux ou des frais récurrents pour l'accès aux mises à jour et au support technique.

        Par exemple, le système d’exploitation Windows, les suites Google Workspace, Microsoft Office, Adobe. 

        2. Les logiciels commerciaux

        Les logiciels commerciaux sont développés par des entreprises ou des particuliers dans le but de générer des revenus. Dans ce modèle, le code peut autant être 100% Open Source, partiellement Open Source (Open Core), que 100% propriétaire.

        L’objectif principal de ce logiciel est de générer des bénéfices pour le développeur ou l'entreprise.

        Il existe plusieurs modèles économiques pour générer des revenus avec un logiciel.

        2.1 Semi payants (Freemium)

        Ces logiciels offrent des fonctionnalités de base gratuitement, avec des fonctionnalités supplémentaires payantes. C’est à dire que gratuitement vous avez accès à une partie des fonctionnalités mais qu’il faut payer pour l’accès à la totalité du logiciel.

        Par exemple, le réseau social LinkedIn, la solution ERP Odoo Enterprise, la messagerie Slack, 1Password.

        Certains de ces logiciels basées sur ce modèle peuvent manquer d’intégrité avec des fonctionnalités de plus en plus limitées, forçant les utilisateurs à payer une somme de plus en plus conséquente pour des fonctionnalités autrefois gratuites.

        Les Numigiens ont listé les pires pratiques des logiciels freemium.

        2.2 Payants

        Ils peuvent être vendus sous forme de licences d'utilisation, avec des frais initiaux ou des frais récurrents pour l'accès aux mises à jour et au support technique.

        Par exemple, la plateforme e-commerce Shopify, la solution comptable Acomba, SAP. 

        3. Les logiciels gratuits

        Dans ce modèle aussi, le code peut autant être Open Source que propriétaire. Pour faire partie de cette catégorie, l’ensemble des fonctionnalités du logiciel doivent être disponibles gratuitement.

        Généralement, ces logiciels gratuits sont régis par une licence libre comme on parlait plus haut.

        Par exemple, le navigateur web Mozilla Firefox, le progiciel de gestion Odoo Community, le système d’exploitation Linux.

        Les Numigiens ont listé les meilleures alternatives Open Source aux logiciels propriétaires

        Conclusion

        Faire le choix de solutions Open Source pour son entreprise, c’est aussi avoir la volonté de maîtriser ses données confidentielles, de mieux assimiler les solutions utilisées, et de bénéficier d’un accompagnement de proximité avec des intégrateurs locaux. C'est aussi mieux investir les ressources financières de son entreprise, par exemple, en favorisant la transformation numérique ou en finançant des formations, plutôt que dans des frais de licences pour des logiciels commerciaux.

        Maintenant, vous savez qu’un logiciel Open Source n’est pas nécessairement gratuit!

        Grâce aux explications précédentes, vous comprenez les différents types de logiciels. 💡

        Si vous appréciez l’approche Open Source et souhaitez effectuer une transition progressive vers des solutions ouvertes, les Numigiens sont là pour vous accompagner.


        Pour une gestion manufacturière simple et efficace
        Trop d'entreprises implantent une solution verticale afin de gérer la planification de la production, mais abandonnent au bout de quelques mois faute de ressources. C'est vraiment dommage car il n'est pas si difficile de faire (beaucoup) mieux!