Schleswig-Holstein migre vers des solutions Open Source
Bye bye Microsoft, c'est terminé !

L'administration Allemande du Land Schleswig-Holstein a pris la décision de réaliser un virage numérique majeur. D'ici octobre 2025, cet État fédéré d'Allemagne prévoit de remplacer tous ses systèmes logiciels au code propriétaire par des solutions alternatives au code open source.

C'est 30 000 employés de l'administration qui verront leur poste de travail se transformer progressivement. Les employés utilisaient de nombreuses solutions de la suite Microsoft. La motivation du ministre est de basculer sur un environnement plus souverain numériquement.

La stratégie de migration vers des technologies Open Source

La migration commencera par le remplacement de Windows par Linux, suivi de la substitution de Microsoft Office par LibreOffice. Cette migration inclut également la conversion des fichiers du format Microsoft en format OpenDocument, assurant ainsi une meilleure interopérabilité et compatibilité des données.

Ensuite, afin de faciliter la collaboration au sein de l'administration et avec des tiers externes, le Land remplacera Sharepoint, Exchange et Outlook par NextcloudOpen Xchange et Thunderbird, intégrés grâce au connecteur Univention AD.

Le Land a l'ambition d'innover dans l'écosystème Open Source

Le Land projette de développer deux solutions :

  1. La création d’un service d’annuaire
  2. Une solution de téléphonie dont le code sera libre et ouvert.

Ces solutions visent à remplacer les deux solutions qu'ils utilisaient : Active Directory et Telekom-Flexport.

Implications budgétaires et sécurité des données en Open Source

Dirk Schrödter, le ministre de la Numérisation, souligne que cette transition permettra non seulement de réaliser des économies substantielles en évitant les coûts de licences logicielles, mais aussi de renforcer la sécurité des données.

« Nous n'avons aucune influence sur la façon dont les solutions propriétaires fonctionnent et sur la manière dont elles traitent les données, voire les envoient vers des pays tiers » explique-t-il.

En adoptant l'open source, le Schleswig-Holstein souhaite avoir un meilleur contrôle et une meilleure protection des informations confidentielles. Ils souhaitent devenir indépendant vis-à-vis des fournisseurs de logiciels externes.

Un projet de transition vers l'Open Source inspirant pour le reste de l'Europe ?

Cette décision fait suite à des découvertes et préoccupations soulevées par l'European Data Protection Supervisor (EDPS).

L'EDPS a publié un article déclarant que l'utilisation de la suite Microsoft par la Commission Européenne constitue une entrave à la législation sur la protection des données.

Le Schleswig-Holstein pourrait servir de modèle à d'autres gouvernements européens, en montrant comment les technologies Open Source peuvent améliorer la souveraineté numérique et une gestion des données plus sécurisée.

Conclusion

Le Schleswig-Holstein ne se contente pas de changer de fournisseur de logiciels; il redéfinit son approche de la technologie numérique.

La volonté de l'administration est d'assurer la sécurité sur les données des citoyens et entreprises Allemandes et de pouvoir agir, en tant qu'État, de manière indépendante sur les solutions informatiques utilisées.

En passant à un environnement Open Source, ils ont le désir de mettre en place une infrastructure plus sûre, plus flexible et plus adaptée aux besoins spécifiques de leur administration. En Europe, ils se positionnent parmi les précurseurs dans l'adoption de solutions technologiques Open Source et économiquement viables.

Source : Un Land allemand lâche la bureautique Microsoft pour l'open source. Par Manfred Bremmer, rédacteur chez CIO Allemagne.

Que pensez-vous de cette actualité ? Dites-nous sur Linkedin.